Carbet détente

          Week-end dernier très sympa en carbet.

          Le carbet est une construction en bois, une sorte de grand préau avec un toit en taule dessus. Nous sommes partis samedi midi avec Rozenn et Sergi (les personnes qui nous ont hébergé au début à Kourou) et avec des amis à eux. Moment super dépaysant: le carbet n'est accessible qu'en pirogue, après quinze minutes de traversée, abordage au ponton, descente des vivres et des hamacs. Et c'est parti pour la baignade, le ti-punch, les grillades, la pêche, la frayeur des serpents... Ambiance sympa et détente assurée!

          Eh bien oui, le but d'un week-end en carbet, c'est de ne pas trop en suer (même si la chaleur nous y oblige forcément)... C'est en pleine nature, seul les bruits du bruissement des feuilles et les cris des oiseaux et des singes viennent troubler l'étrange tranquilité des lieux. C'est vraiment magique de se lever le matin et d'aller sauter du ponton dans le fleuve, en étant à l'écoute de cette nature si extravagante. 

La nuit en hamac est agréable, même si ce n'est pas les meilleures nuits que l'on fait. C'est convivial de dormir les uns à côté des autres! 

          La rencontre avec deux serpents à mis du piment dans notre dimanche après midi: ils étaient cachés dans les arbres aux bords du passage qui nous emmène au ponton. Ils sont presque invisibles dans la végétation, et se faufilent aux aguets sans le moindre bruit ni mouvement dans les arbres. Mais bon, pas de panique, ils ont été gentils avec nous et sont partis (ils n'ont pas fait très vite quand même, il a bien fallu une demi-heure avant que le passage soit de nouveau accessible en toute sécurité). 

Après un week-end aussi chargé en labeur, une nuit sur un bon matelas est fort appréciable...

 

 

                                                     

 

Rendez-vous à l'album photo pour voir les autres clichés

Les commentaires sont clôturés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×